HÔPITAUX UNIVERSITAIRES  

HENRI MONDOR 

ORTHOPÉDIE  

TRAUMATOLOGIE 

CHIRURGIE DU RACHIS 

Département Médico-Universitaire CARE (Pr. P. DESGRANGES) 

51, avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny - 94010 Créteil Cedex - France 

Tél : +33 1 49 81 26 07 

Fax : +33 1 49 81 26 08 

SERVICE DE CHIRURGIE ORTHOPÉDIQUE ET TRAUMATOLOGIQUE 

Chef de service : Pr. C.H. FLOUZAT LACHANIETTE 

© 2016 : Service de chirurgie orthopédique et traumatologique. Tous droits réservés. I Mentions légales 

Traitements 

Bilan paraclinique 

L’IRM ou l’échographie confirmeront le diagnostic et préciseront le niveau de la déchirure du tendon d’Achille et la taille de la rupture.

Symptomatologie 

Les ruptures du tendon d’Achille peuvent se produire à tout âge et à tous les niveaux sportifs. C’est une blessure courante qui peut également survenir sur un tendon pathologique (tendinopathie d’Achille).

 

Les symptômes de la rupture sont une douleur vive (comme un coup de fouet), un œdème et une faiblesse qui apparaissent à l'arrière de la jambe. Souvent, les patients sont capables de marcher avec peu de douleurs. Il existe une perte de force et une impossibilité à se tenir sur la pointe des pieds.

 

Le diagnostic de rupture du tendon d’Achille est assez facile avec un examen clinique. On palpe une déhiscence sur le trajet du tendon et la palpation des muscles du mollet n’entraîne pas de mouvement de la cheville.

Définition 

Il existe plusieurs traitements d'une rupture du tendon d'Achille.

 

Le traitement orthopédique consiste en une immobilisation prolongée de la cheville de façon à permettre une cicatrisation du tendon. Ce traitement n'est pas privilégié chez les patients jeunes et sportifs souhaitant reprendre rapidement une activité. En effet, cette solution entraîne des récidives de rupture plus importantes (15% contre moins de 5% après une chirurgie) et un risque de cicatrisation tendineuse avec un excès de longueur laissant une perte de force lors de la marche.

 

Le traitement chirurgical percutané. La chirurgie peut être ambulatoire. La technique est dite percutanée. Le chirurgien réalise une suture du tendon au travers de courtes incisions cutanées. Cette technique diminue significativement les risques de problèmes cutanés qui peuvent survenir après une chirurgie conventionnelle dite « à ciel ouvert ». Les suites opératoires nécessitent le port d’une attelle de type botte. L’appui est autorisé après 6 semaines. Une rééducation spécifique est ensuite nécessaire.

 

Le traitement chirurgical à ciel ouvert. Il consiste à effectuer une suture du tendon au travers d'une large incision. Il permet une suture plus efficace mais expose à des problèmes de cicatrisation cutanée et d'infection.

Les activités sportives seront reprises progressivement entre le 3ème et le 6ème mois. A terme, après un traitement chirurgical, l'objectif est une reprise des activités sportives au même niveau.

Elles surviennent le plus souvent lors d’un traumatisme, une contraction brutale du quadriceps ou lors d’un choc direct.
Le tendon peut alors se rompre à différents endroits : en plein corps du tendon ou sur l’insertion du tendon sur la rotule, créant parfois une petite fracture.

Rupture du tendon d'Achille  

Traitement 

Bilan paraclinique 

Des radiographies de la cheville et du calcanéum sont demandées afin de confirmer cette déformation osseuse. Une IRM de la cheville permet d’évaluer l’inflammation au niveau de la bourse en avant du tendon.

Symptomatologie  

Il s’agit d’un conflit entre la partie arrière du calcanéum et la chaussure responsable d’une tendinopathie d’Achille. Le conflit est secondaire à une déformation osseuse du calcanéum.


Le diagnostic est similaire à une tendinopathie d’Achille associant des douleurs essentiellement à l’effort et lors du chaussage.

Définition

Le traitement peut être médical : prise d'antalgiques et d'anti-inflammatoires et port d’une talonnette, afin de

limiter le conflit avec la chaussure.


En cas d’échec un traitement chirurgical est proposé. Il s’agit de retirer la saillie osseuse qui entre en conflit

avec le tendon. Cette chirurgie peur être réalisé sous arthroscopie ou à ciel ouvert.

Maladie d'Haglund  

Tendinopathie d'Achille  

Traitement  

Symptomatologie  

La pathologie du tendon d’Achille atteint des athlètes d’âge moyen. Il s’agit de blessures dues au surmenage. Dans certains cas, d’autres causes médicales (prises de certains antibiotiques ou de cortisone) contribuent à l’affaiblissement du tendon. Avec l’âge, le tendon devient moins souple. Des zones dégénératives vont se développer dans les fibres du tendon. L’organisme tente de les réparer. Parfois, le processus de réparation est réussi. Toutefois, la vascularisation de la partie inférieure du tendon est pauvre et ne permet pas toujours une guérison complète. Le tendon devient douloureux. On parle de tendinopathie.

Anatomie  

Dans la plupart des cas (70%), les symptômes vont disparaître avec une prise en charge médicale : la rééducation est la base du traitement. Elle doit se faire selon un protocole bien défini dit de STANISH. D’autres mesures, comme la prescription d’anti-inflammatoires, la modification des habitudes sportives et du chaussage, entraîneront avec le temps la guérison (en moyenne 6 mois).

 

En cas de persistance des symptômes, le traitement chirurgical pourra être envisagé : il faut subir une tendinoscopie pour réaliser un débridement du tendon (nettoyage du tissu inflammatoire). Celui-ci pourra selon les cas être associé à d’autres gestes comme un peignage.

Le tendon d’Achille est le plus épais des tendons du corps humain. Il peut être palpé à l’arrière de la cheville. Ce tendon est constitué de faisceaux. Il permet l’insertion des muscles du mollet. Lorsque le tendon d’Achille tire sur le talon il nous fait monter sur la pointe des pieds, ou nous pousse en avant lors de la marche ou la course.

Pathologies du tendon d'Achille 

Décrite pour la première fois en 1928, la maladie d’ Haglund se défini par une irritation mécanique entre la partie postérieure du calcanéum (os du talon) et le tendon d’Achille. Une excroissance osseuse, dite déformation d’ Haglund, entraine le conflit par un contact direct avec le tendon. L’appui postérieur lors du chaussage complique la pathologie et entraîne une irritation mécanique de la bourse retro-calcanéenne (coussinet situé entre l’os et le tendon). Il apparaît aussi une irritation de la bourse retro-achilléenne (située entre le tendon et la peau).