HÔPITAUX UNIVERSITAIRES  

HENRI MONDOR 

ORTHOPÉDIE  

TRAUMATOLOGIE 

CHIRURGIE DU RACHIS 

Département Médico-Universitaire CARE (Pr. P. DESGRANGES) 

51, avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny - 94010 Créteil Cedex - France 

Tél : +33 1 49 81 26 07 

Fax : +33 1 49 81 26 08 

SERVICE DE CHIRURGIE ORTHOPÉDIQUE ET TRAUMATOLOGIQUE 

Chef de service : Pr. C.H. FLOUZAT LACHANIETTE 

© 2016 : Service de chirurgie orthopédique et traumatologique. Tous droits réservés. I Mentions légales 

Notre service est investigateur pour l’étude REBORNE - OrthoCT 1 et OrthoCT 2
« Evaluation of efficacy and safetyof autologous MSCs combined to biomaterials to enhance bone healing in patients with delayed consolidation after long bone fracture requiring graft apposition or alternative orthobiologics». Il s’agit d’un projet européen (4 pays investigateurs cliniques : France, Allemagne, Espagne et Italie) évaluant l’efficacité des cellules souches purifiées issues de la moelle osseuses dans la cure de pseudarthrose (= absence de consolidation des fractures) des os longs (dans son premier volet) et dans l’ostéonécrose aseptique de la tête fémorale (actuellement). Le centre de Créteil, en association étroite avec l’UITC de l’EFS Ile de France, a inclus 5 patients (sur 30) dans l’essai Ortho1 et 12 patients (sur 30) dans l’essai Ortho2.
Les résultats initiaux sont encourageant et un nouveau projet a été déposé pour étendre le nombre de sujets inclus.

THÉRAPIE CELLULAIRE : PROJET EUROPÉEN REBORNE  

Nous avons utilisé avec succès la moelle osseuse concentrée dans les traitements de diverses pathologies orthopédiques dont les ostéonécroses aseptiques (têtes fémorales, têtes humérales, patients drépanocytaires), les pseudarthroses, les ruptures de coiffes des rotateurs, et les reprises de prothèses totales de hanche.

La deuxième spécificité du service est l’utilisation de moelle osseuse autologue concentrée en progéniteurs mésenchymateux (cellules souches) comme pratique courante de thérapie cellulaire associée aux actes chirurgicaux. Ces travaux de recherche clinique ont été débutés dans les années 90 par le Pr. HERNIGOU et le Dr. BEAUJEAN. Cette thérapie innovante a ensuite été développée dans le cadre de l’EA3952 « Bio- ingénierie cellulaire, tissulaire et sanguine à visée thérapeutique » sous la direction du Pr. ROUARD, puis par l’équipe Inserm n°10 de l’Institut Mondor de Recherche Biomédicale (IMRB) – UMR955 (F. RELAIX), en lien étroit avec le service d’orthopédie du CHU Henri Mondor.

THÉRAPIE CELLULAIRE : UTILISATION DE LA MOELLE OSSEUSE CONCENTRÉE  

L’abord antérieur de la colonne lombaire est l’une des spécificités historiques du service (travaux du Pr. DEBEYRE puis du Pr. GOUTALLIER, du Pr. ALLAIN, du Pr. POIGNARD et enfin du Pr. FLOUZAT LACHANIETTE) Cette voie d'abord est utilisée préférentiellement dans le service pour les interventions visant à traiter la lombalgie (= mal de dos) secondaire à une dégénérescence discale.

 

Deux types d’interventions sont concernés : les arthrodèses lombaires intersomatiques par voie antérieure (ALIF) et les prothèses de disques (PTD). Ces interventions permettent de traiter la dégénérescence discale lombaire quand les solutions biologiques de régénération du DIV sont dépassées.

 

Plusieurs aspects sont évalués :

l’aspect clinique et épidémiologique du mal de dos,
les implants chirurgicaux (cages d’arthrodèse et prothèses de disque),
les résultats cliniques de la chirurgie,
les résultats radiographiques (analyse de l’équilibre sagittal, capacités de fusion des ALIFs, mobilité des prothèses, etc.).

La première cause de la lombalgie (= mal de dos) est la dégénérescence discale, c'est-à-dire un vieillissement prématuré du disque intervertébral entrainant sa déshydratation progressive et sa défaillance structurelle. La dégénérescence discale provoque in fine un pincement du disque, une protrusion discale ou une hernie discale, l’apparition d’ostéophytes (=becs de perroquets) et des lombalgies.

TRAITEMENT DE LA DISCOPATHIE DÉGÉNÉRATIVE ÉVOLUÉE  

L'activité de recherche du service s’articule autour de deux thématiques principales : la PATHOLOGIE 

RACHIDIENNE d’une part, et la PATHOLOGIE ORTHOPÉDIQUE DES MEMBRES, d’autre part :


RACHIS : suivi de 2 cohortes de patients opérés d'arthrodèses lombaires par voie antérieure (ALIF) ou de

prothèses discales lombaires (PTD),

 

MEMBRES : évaluation des différentes techniques et des différents implants utilisés dans le service pour la chirurgie des membres.

LES PRINCIPAUX PÔLES DE RECHERCHE 

Nos travaux de recherche clinique se déroulent dans le service de chirurgie orthopédique et traumatologique de l'hôpital Henri Mondor (AP-HP / UPEC) en utilisant les données collectées quotidiennement dans notre activité clinique afin d’évaluer et de modifier nos pratiques professionnelles.

La recherche clinique se base sur les résultats de la recherche fondamentale pour inventer et prouver l’efficacité de nouveaux traitements ou techniques.

RECHERCHE CLINIQUE : définition  

RECHERCHE CLINIQUE