HÔPITAUX UNIVERSITAIRES  

HENRI MONDOR 

ORTHOPÉDIE  

TRAUMATOLOGIE 

CHIRURGIE DU RACHIS 

Département Médico-Universitaire CARE (Pr. P. DESGRANGES) 

51, avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny - 94010 Créteil Cedex - France 

Tél : +33 1 49 81 26 07 

Fax : +33 1 49 81 26 08 

SERVICE DE CHIRURGIE ORTHOPÉDIQUE ET TRAUMATOLOGIQUE 

Chef de service : Pr. C.H. FLOUZAT LACHANIETTE 

© 2016 : Service de chirurgie orthopédique et traumatologique. Tous droits réservés. I Mentions légales 

Retension capsulaire : Bankart 

 

L’intervention est réalisée sous arthroscopie ou à ciel ouvert. A l’aide d’ancres et/ou de fils, nous venons retendre et repositionner la capsule et les ligaments au bon endroit. 

 

Butée coracoïdienne de Bristow/Latarget 

 

L’intervention est réalisée le plus souvent à ciel ouvert. L’incision est faite en avant de l’épaule. Nous venons placer un fragment d'os (une partie de la coracoïde) en butée en avant de la glène afin d’augmenter la surface de glissement de la tête humérale et éviter les luxations.

Figure 2 : en cas d'instabilité chronique antérieure de l'épaule, une appréhension peut survenir lors des mouvements d'armé du bras.

Figure 1 : luxation de l'épaule droite. La tête humérale est sortie de son logement.

Après un premier épisode de luxation : une immobilisation est nécessaire par un gilet Dujarrier pendant 4 semaines afin de permettre, si possible, une cicatrisation des ligaments de l'épaule.

 

Lorsque l’épaule est instable (> 2 épisodes), un traitement chirurgical peut être proposé :

Traitement 

Bilan paraclinique 

Le bilan radiographique comporte une radiographie de l’épaule de face, de profil et un profil de Bernageau afin d’évaluer les lésions osseuses secondaires aux luxations.
Un arthro-scanner est demandé afin d’évaluer les lésions capsulo-ligamentaires.

Symptomatologie 

La douleur est intense lorsque l’épaule est luxée.
Par la suite, le patient peut ressentir une appréhension lors des mouvements de l’armé du bras (Figure 2). Il peut s’y associer des douleurs résiduelles et une sensation d’instabilité (subluxation).

Définition 

Suite à un traumatisme, la tête de l'humérus peut sortir de son logement (Figure 1) ; on parle alors de luxation de l'épaule. Après un premier épisode, trois évolutions sont possibles : 1) la guérion ; 2) la récidive, favorisée par des lésions osseuses et des parties molles entourant l'articulation survenues au moment du traumatisme (glène, capsule, ligaments) ; 3) un tableau de subluxation avec une épaule douloureuse et instable.

 

A chaque fois que l’épaule sort totalement ou partiellement de l’articulation, elle abîme les éléments chargés de la garder en place. C’est pourquoi elle est de moins en moins stable.

Instabilité de l'épaule