HÔPITAUX UNIVERSITAIRES  

HENRI MONDOR 

ORTHOPÉDIE  

TRAUMATOLOGIE 

CHIRURGIE DU RACHIS 

Département Médico-Universitaire CARE (Pr. P. DESGRANGES) 

51, avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny - 94010 Créteil Cedex - France 

Tél : +33 1 49 81 26 07 

Fax : +33 1 49 81 26 08 

SERVICE DE CHIRURGIE ORTHOPÉDIQUE ET TRAUMATOLOGIQUE 

Chef de service : Pr. C.H. FLOUZAT LACHANIETTE 

© 2016 : Service de chirurgie orthopédique et traumatologique. Tous droits réservés. I Mentions légales 

Figure 1 : Anatomie ligamentaire du genou.

Traitement 

Bilan paraclinique 

Les radiographies standard du genou sont indispensables afin de faire un bilan du genou et de rechercher une arthrose associée ou une fracture.

 

L’IRM est l’examen le plus performant pour analyser le LCP. Elle permet également d’analyser les ménisques qui peuvent être abimés.

 

Des radiographies dynamiques peuvent également être demandées.

Symptomatologie  

Une fois rompu, le LCP ne cicatrise pas. Sa réparation peut être nécessaire lorsque le patient présente des douleurs au niveau de la face antérieure du genou ou des épisodes d’instabilités.

Définition 

Médical : il consiste à une immobilisation par une attelle associée à de la réeducation.

 

Chirurgical : Il s’agit de reconstruire le ligament à l’aide d’un transplant comme pour pour le LCA.
Cette intervention se réalise sous arthroscopie. Des tunnels osseux sont réalisés à l’aide de matériaux spécifiques au niveau de l’ancien LCP.
Le transplant est passé dans ces tunnels et fixé à l’aides de vis, d’agrafes.

Situé au centre du genou, le ligament croisé postérieur (LCP) joue un rôle important en association avec le ligament croisé antérieur. En cas de rupture, le genou peut devenir instable et/ou douloureux. Il s'agit d'une entorse du genou.

 

La rupture du LCP fait suite à un traumatisme violent du genou (accident de la voie publique, accident sportif, ...). Sa rupture est rare.

Rupture du ligament croisé postérieur